Cet article est en cours de rédaction.

Sommaire
Résumé
Écriture
Notes

Funhouse
Type Album (studio)
Formats CD, téléchargement
Sorti 24 octobre 2008 (Europe)
25 octobre 2008 (Australie)
28 octobre 2008 (USA)
Ré-édition 2 novembre 2009 (Tour edition)
Enregistré 2007-2008
Genre Pop Rock
Durée total 47min 02sec
Label LaFace
producteurs Pink (executive [1]), Al Clay, Billy Mann,
Butch Walker, Nate "Danja" Hills,
Francis "Eg" White, Jimmy Harry,
Max Martin, MachoPsycho, Larissa
Goldberg, Tony Kanal

 

Résumé

Funhouse est le cinquième album studio de la chanteuse américaine Pink, sorti en octobre 2008 [2], C'est le troisième album de la chanteuse à comporter un Parental Advisory. Lors de sa sortie, l'album à atteint la première place des charts dans 6 pays dont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, tandis qu'il a débuté en deuxième position en Allemagne, en Irlande, et aux États-Unis [3].

Le titre original de l'album était "Heartbreak Is A Motherfucker" (cet enfoiré de chagrin d’amour) [4], en référence à la séparation de Pink et de son ex-mari, Carey Hart ; toutefois, le titre a été changé pour éviter les réactions (hostiles) du public qui aurai pu causer une diminution des ventes [5].

Parmis les single ce trouve le titre "So What", qui est considéré comme la chanson de Pink ayant eu le plus de succès a ce jour, c'est le premier titre de al chanteuse à atteindre la première place aux États-Unis. "Sober" et "Please Don't Leave Me" sont sortis en singles comme deuxième et troisième single, les deux ont atteint le "Top 20" et le chart de fin d'année aux États-Unis. Ils furent suivis par les chanson "Funhouse" et "I Don't You Believe" qui connurent un succès modéré.

Le dernier single est "Glitter in the Air", qui a été interprété par la chanteuse lors des 52e Grammy Awards, le titre est sorti comme le septième single de l'album, et a atteint le Top 20 du "Billboard Hot 100".

L'album a eu trois nominations aux Grammy Awards. Aux Etats-Unis "Funhouse" est devenu l'album de Pink le mieux classé dans les charts, et le premier à avoir un single classé numéro un, à cela s'ajoute le fait que cinq singles sont entrés dans le "Hot 100", dont quatre ont atteint le "Top 20".

A l'instar de "I'm Not Dead", "Funhouse" à eu droit à une ré-édition. La re-sortie a eu lieu un an après la date de sortie initiale, il inclus un DVD bonus et a été accompagnée par la sortie de "Funhouse Tour: Live en Australie", un album live enregistré au cours de la partie Australienne du "Funhouse Tour".


 

Écriture

Pink a déclaré que jamais jusqu’à présent elle ne s’était montrée aussi vulnérable dans un album [6]. Une grande partie de l'album fait allusion au fait que Moore s'est séparée de son mari, Carey Hart (bien que les documents du divorce n'ait jamais été signés, un divorce était prévu mais n'a jamais eu lieu) [7]. Le premier titre de l'album et premier single, "So What", commence ainsi: "I guess I just lost my husband, I don't know where he went" (Je suppose que je viens de perdre mon mari. Je ne sais pas où il allai)". "Please Don't Leave Me"parle également de cette rupture, elle explique que c'est une manière de dire "OK, je suis un connasse, mais aime-moi quand même."[6] La titre dont la chanteuse est la plus fière est "Crystal Ball", Elle a dit à propos de la chanson: "lle a été enregistrée en une seule prise et est ensuite passée directement au mastering, sans mix. Ce qui comptait, c’était l’esprit du morceau, pas qu’il soit parfait ou peaufiné. C’est tout simplement une chanson que j’adore et j’ai eu énormément de plaisir à l’enregistrer" [6] ; cette chanson a été écirte avec Billy Mann qui a aussi co-écrit entre autres "Stupid Girls","Dear Mr. President"et "I'm Not Dead".

Dans "It's All Your Fault", Pink accuse son amant de lui donner l'espoir d'une relation d'amour, renonçant tout simplement à elle. Elle dit dans les paroles "I conjure up the thought of being gone, but I’d probably even do that wrong" (J’essaie de faire comme si j’étais partie, mais même ça je n’y arriverai probablement pas). Dans "Glitter in the Air", Pink pose beaucoup de questions comme : "Have you ever looked fear in the face and said 'I just don’t care?" (As-tu jamais regardé la peur en face en disant je m’en fiche ?) ou encore :  "Have you ever hated yourself for staring at the phone?" (T’est-il déjà arrivé de te maudire à force d’espérer que le téléphone sonne ?) Et avoue : "Je n’ai pas encore les réponses à certaines questions que je pose dans ce disque. J’essaie encore de comprendre."[6]

Suite en cours de rédaction...

 


Notes

[1] Il sagit du terme anglais.
[2] http://www.billboard.com/bbcom/news/article_display.jsp?vnu_content_id=1003841016
[3] http://acharts.us/album/40015
[4] http://www.youtube.com/watch?v=tgpNdqQrTjE
[5] http://www.youtube.com/watch?v=U-uFsWPIVuY
[6] http://www.pinkspage.com/fr/biographie
[7] http://www.news.com.au/entertainment/story/0,26278,23245045-10388,00.html